shopping libertinesNouvelle contributrice à notre site, Angie Domina se propose aujourd’hui de dresser la liste des accessoires indispensable à une domination féminine (sur un homme) réussie. Et cette dominatrice BDSM expérimentée sait de quoi elle parle.

conseils shopping par Angie Domina – illustration de couverture : Divine Bitches

On ne s’improvise pas Maîtresse Dominatrice. Et qui veut dresser son homme doit s’équiper, même si c’est au fur et à mesure, de quelques accessoires importants. D’abord, la tenue doit convenir au rôle. Ensuite, des outils BDSM s’avèrent indispensables à tout dressage dans les règles de l’art. Enfin, quelques accessoires typiques de la domination féminine peuvent être utiles.

Se glisser dans la peau d’une domina

On ne le dira jamais assez : le BDSM consiste d’abord et avant tout en un jeu de rôles. Et, pour tout rôle, il convient d’enfiler le costume qui sied. Ainsi, la tenue de domina constitue la première étape vers la relation sadomaso F/H.

Pour ma part, j’opte pour une tenue plutôt classique, si possible pas hors de prix. La tenue que je porte le plus souvent en séance, en ce moment, est cette robe-collier qui épouse les formes, même quand on n’est pas gaulée comme une déesse. Un port de tête altier et le tour est joué : vous voilà muée en dominatrice.

robe-collier domination féminine robe cabaret subordination BDSM

Bien sûr, il y a mieux, mais c’est plus cher. Personnellement, j’ai un gros faible pour la robe latex de cabaret à la Lili Marleen et pour celle au nom évocateur de Subordination. Mais là, tout dépend de votre budget.

Et ce, d’autant plus qu’il vous faudra d’autres accessoires. Et notamment des gants. A titre personnel, et pour conserver un toucher sur la peau du soumis, je préfère les gants classiques. Mais une de mes amies dominatrices a opté pour ces fabuleux gants-fouets qui posent un peu plus encore le personnage.

L’indispensable du BDSM

Vous voilà enfin transformée en maîtresse BDSM. Mais il vous faudra également quelques « jouets » pour ne pas être qu’une imitation. Pour ce qui est des menottes, vous avez l’embarras du choix. Il en est de même pour tout ce qui est pinces, fouets, cravaches et paddles ou cordes pour le bondage.

menottes latex pince lestée cravache

Mais une domina qui se respecte doit aussi tenir à sa disposition d’autres éléments de jeux BDSM. Pour ma part, je tiens absolument à l’utilisation de baillons et autres gag-balls. Le summum en la matière étant ce magnifique masque harnais qui combine une cagoule et un gag-ball.

Accessoires de domination féminine

La domination féminine – ainsi que la soumission de l’homme – a ses spécificités, et donc ses accessoires particuliers. Au premier desquels se trouve celui qui définira si votre homme est un vrai soumis ou non : j’ai nommé la cage de chasteté. Bien sûr, il en existe toute une variété (voir ici), mais je ne saurais trop vous conseiller, en la matière, d’y mettre le prix.

cage de chasteté cockring plug anal gode-ceinture

Tout aussi spécifique à la domination féminine sur un homme, ce que je vais appeler trivialement le travail des couilles : là aussi, vous avez le choix des armes, mais j’ai toujours une petite faiblesse pour les accessoires deux-en-un comme ce cockring plug anal. Je reste d’ailleurs dans le même registre avec un outil qui a un certain succès chez les dominatrices et les hommes soumis : l’inénarrable gode-ceinture.

Un coût extravagant ?

Qu’on me comprenne bien. J’ai bien conscience du coût faramineux que représenterait l’achat de tous ces instruments de domination féminine. De mon côté, j’ai constitué ma collection au fil des années, et des envies. Mais je tiens tout de même à préciser deux choses.

La première, c’est que ces jouets ont été conçus pour le BDSM. On peut bien entendu trouver ces outils « dans la nature » ou au magasin de bricolage du coin. Mais ceci comporte un risque. La seconde, c’est que si vous investissez effectivement dans une collection d’accessoires SM, c’est pour qu’ils durent. Et là, il n’y a pas de mystère, il faut y mettre le prix.