internet libertinOui, les amatrices de gang bang existent, ce n’est pas une légende urbaine ou une invention du porno. Pourtant, des idées reçues sont véhiculées par le gonzo, notamment, sur la pratique de la pluralité masculine. Comment y voir plus clair ?

par Daniel le Libertinillustrations : Indécentes Libertines

Disons le tout de suite, je ne suis pas un grand spécialiste du gang bang. J’entends par ce mot une pratique consistant à réunir une femme et au moins cinq hommes. Non. Autant il m’arrive régulièrement d’être le troisième larron, le complice de couples triolistes, autant la pluralité virile, la vraie, ne m’attire pas plus que cela. Pour autant, étant un habitué des soirées mixtes des clubs libertins, il m’est arrivé une ou deux fois de participer à ce genre d’orgies, et de nombreuses fois d’y assister, même de loin.

>>> vieilles et moches les gangbangueuses des clubs libertins ? pas si sûr...

>>> vieilles et moches les gangbangueuses des clubs libertins ? pas si sûr…

Par ailleurs, nombreuses sont mes copines libertines qui sont de vraies amatrices de gang bang. Je les ai interrogées sur les idées reçues et les clichés liés à la pratique de la pluralité masculine.

Les amatrices de pluralité sont vieilles et/ou moches

Faux ! Définitivement. Je ne sais pas bien pourquoi cette idée bizarre s’est insinuée parmi les non-libertins, mais je peux vous affirmer qu’il existe des gangbangueuses vraiment très belle. Oubliez vos préconçus sur la vieille cochonne qui se donne à tout le monde, c’est loin d’être la réalité de l’univers du gang bang libertin.

Des libertines qui aiment partouzer avec des groupes d’hommes, il y en a de toute sorte : des belles, des minces, des rondes, des grosses, des moches et des jeunes, des vieilles et des canons. Le physique n’a rien à voir avec le goût pour la pluralité, voilà une chose que je peux vous certifier.

Les libertines gangbangueuses baisent avec tout le monde

Faux. Et vrai parfois… Soyons clairs : un gang bang, ce n’est pas une espèce d’open-bar du sexe. La plupart du temps, comme madame est très occupée, c’est son compagnon qui fait le tri entre les hommes bienvenus et ceux qui n’accéderont pas à madame. Plusieurs critères : le physique, l’âge, mais aussi très souvent l’attitude du gaillard. Trop d’empressement, peu de courtoisie, et vous serez fréquemment éjectés, messieurs.

Mais mes copines libertines, pour certaines, disent aussi apprécier le jeu de rôles consistant à accepter absolument tout le monde. Ne vous y trompez : c’est un jeu et uniquement cela. Si vraiment un homme déplaisait à madame, pour n’importe quelle raison, il n’aurait aucune chance (messieurs, prenez garde à votre hygiène, me dit-on).

Les amatrices de gang bang sont des mal baisées

Ou des nymphos… Faux et archi-faux ! Les principes pour draguer un couple candauliste s’appliquent aussi bien à un couple amateur de gang bang. C’est parce que madame est épanouie sexuellement qu’elle assume des fantasmes de pluralité et certainement pas parce qu’elle est frustrée.

Les libertines qui pratiquent le gang bang « font tout »

Sodomies, gorges profondes, doubles-pénétrations, éjacs faciales et buccales et j’en passe, si une libertine pratique la pluralité, c’est qu’elle aime toutes les pratiques hardcores possibles et imaginables ? FAUX, encore une fois. Rien ne dit que parce une femme pratique le gang bang, elle aime particulièrement le sexe brutal ou gonzo. J’ai assisté plusieurs fois à des partouzes très douces, voire soft, entre une libertine et une bonne dizaine de mecs.

>>> les libertines amatrices de gang bang ne sont ni soumises ni "prêtes à tout"

>>> les libertines amatrices de gang bang ne sont ni soumises ni « prêtes à tout »

Il existe même des gangbangueuses mélangistes : des orgies sans pénétrations, ni vaginales, ni anales. Madame a plusieurs hommes pour la peloter, elle les suce, elle les branle, mais ça ne va pas plus loin. Alors messieurs, soyez malins et attentifs aux désirs de la dame. C’est elle qui décide jusqu’où peuvent aller les choses, et personne d’autre.

Les gangbangueuses sont des femmes soumises

Il paraitrait que le gang bang est un fantasme d’homme et pas de femme et que les libertines pratiquant la pluralité le font sur les ordres de leurs compagnons. Essentialisme et sexisme ! Je peux témoigner que les gangbangueuses que je connais n’ont rien, mais alors absolument rien de femmes soumises !

Par contre, ce qui peut arriver – mais qui n’est absolument pas systématique – c’est que la femme en gang bang soit dans un trip de soumission. Là oui, certaines aiment être un peu maltraitées (parfois des insultes, des claques…), mais encore une fois (tenez vous le pour dit, messieurs), ça n’a rien d’obligatoire. Aux hommes présents de se conformer aux désirs de madame en la matière.

Les couples à gang bang ne cherchent que ça

Faux, évidemment. Il n’est pas rare qu’un couple libertin qui avait initialement prévu de pratiquer l’échangisme entre couples, se laisse finalement tenter par un délire gang bang, pour un soir, ou plus fréquemment. Ne soyez pas surpris, messieurs, si vous croisez un couple avec qui vous aviez pratiqué précédemment la pluralité masculine qui n’est plus du tout intéressé par les hommes seuls.

Le libertinage, comme son nom l’indique, c’est d’abord la liberté. Celle de changer de pratiques selon les envies du moment, les occasions qui se présentent. Bref, à chacun et à chacune selon ses désirs. Dans le respect d’autrui…