conseils pratiquesPour pouvoir participer à un gangbang privé, il faut d’abord se montrer malin. Mais pas seulement. Daniel, grand habitué du genre, vous distille tous ses conseils, messieurs, pour accéder à ses soirées de pluralité à domicile qui font tant fantasmer les libertins célibataires.

par Daniel le Libertinillustrations : Cath de Bretagne

Voici déjà quinze ans que je me suis lancé dans le libertinage, en célibataire. Ce qui ne simplifie pas les choses, je vous l’accorde. Quinze années aussi que je côtoie régulièrement des couples en quête de pluralité masculine.

pluralité masculine à domicile

>>> pour être invité en homme célibataire à un gangbang privé, il faut être beau… ou malin !

Mon sésame pour les soirées de pluralité masculine chez les couples les plus chauds de ma région ? Patience, délicatesse, respect et humour, à défaut d’être un grand black bien foutu et bien monté. Dans le libertinage aussi, chacun fait ce qu’il peut avec ce qu’il a.

Du gangbang en club au gangbang à domicile

Ma toute première invitation dans un gang bang privé, je la dois d’abord à mon audace. J’étais alors dans une soirée pluralité dans un club parisien et je venais de participer à une chaude séance de pluralité masculine avec une jeune femme de la petite trentaine, accompagnée de son mari, qui semblait adorer voir sa compagne s’amuser avec une demi-douzaine d’hommes.

J’avais cru plaire à la belle, et la belle m’avait plus que plu. La partouze terminée, j’ai sympathisé avec le mari, puis avec madame (nous nous étions peu parlé pendant l’acte). Tentant ma chance, et essayant surtout de ne pas me montrer lourdingue, j’ai tendu ma carte de visite au couple, leur disant de me contacter si l’envie leur en prenait.

Coup de bol : le couple m’a rappelé quelques semaines plus tard, me disant que monsieur organisait pour madame un gangbang, avec des hommes sélectionnés par ses soins. Je me suis donc rendu à l’invitation, rejoignant ainsi le couple et quatre autres hommes, tous de moins de trente ans, tous manifestement issus d’un milieu social relativement favorisé.

La sélection des hommes

C’était ainsi pour ce couple : des hommes jeunes, ayant fait des études… Mais chaque couple a ses propres critères de sélection des hommes pour le gang-bang à domicile (et les dits critères peuvent évoluer au fil du temps).

Il y a d’abord tous les couples qui sélectionnent les hommes au physique. Et là, rien à faire, si vous n’entrez pas dans les critères, je ne peux que vous conseiller d’aller voir ailleurs. Il y a des femmes cougars qui cherchent des jeunes hommes de vingt ans de moins qu’elles. Il y a des femmes qui fantasment sur les hommes noirs ( très nombreuses), celles qui cherchent des beaux mecs, ou encore celles (relativement rares) qui ont 20 ou 30 ans et qui rêvent d’un gang bang avec des « papys ».

hommes noirs et gang-bang privé

>>> de nombreuses libertines adeptes de gangbang ont un gros faible pour les hommes noirs

Mais le critère physique est loin d’être le seul. Pour la majorité des couples pratiquant la pluralité masculine, le nombre est un fétiche qui vaut tous les Apollons du monde. Leur sélection d’hommes seuls se fait donc sur des critères différents, et c’est là que, je le crois, mes conseils peuvent vous aider à être à votre tour invité à un gang bang en privé.

Draguer un couple à gangbang sur internet

C’est bien sûr sur internet que les couples trouvent à organiser leur gangbang privé. Et là, il faut la jouer fine. D’abord dans le choix du pseudo : oubliez les « queutard77  » ou « TTBM25  » qui ne font qu’effrayer madame, et a fortiori monsieur. Votre prénom, suivi de votre numéro de département ou votre année de naissance fera l’affaire.

Ensuite, ne tombez pas dans le piège où se vautrent les hommes célibataires les plus nombreux. Choisissez bien les couples auxquels vous allez vous adresser. Inutile de draguer les couples qui ne recherchent que d’autres couples (cela semble aller de soi, mais certains mecs ne tiennent pas compte de la fiche du couple) : au mieux, vous vous ferez rembarrés, au pire vous gâcherez vos chances futures (il arrive qu’un couple échangiste ait envie d’un trio ou d’un gang bang, rien qu’une fois).

Inutile aussi de jouer le nombre. Parfois, les hommes célibataires s’adressent en même temps à tous les couples susceptibles d’être intéressés. Du coup, ils ne se souviennent ni des prénoms, ni de ce qui a été dit précédemment. Autant vous dire que cette technique est vouée à l’échec.

En toute occasion, restez polis, patients et agréables (si possible drôles et fins). Il faut se le dire : en la matière, le rapport de forces est en faveur des couples, c’est un fait. Même si un couple se montrait désagréable, quittez la conversation poliment (les couples pratiquant la pluralité masculine parlent entre eux, inutile de se faire des « ennemis »).

Le soir du gang-bang

Suivez ces conseils et, quelque soit votre physique, vous aurez toutes les chances d’être finalement invité à une soirée libertine chez un couple. Encore faut-il être disponible : pour un couple en quête de pluralité masculine, le plus difficile est parfois de faire coller l’emploi du temps de chacun. Si vous n’êtes pas dispo, c’est tant pis pour vous.

gangbang sot ou hardcore

>>> certains couples pratiquent la pluralité soft, d’autres préfèrent le gangbang hardcore

Arrivez à l’heure (ni avant, ni après) au rendez-vous, n’hésitez pas à sympathiser avec les autres hommes présents (ils peuvent avoir d’autres plans de gang-bang privé) et tendez l’oreille : c’est maintenant qu’il vous faut comprendre ce qu’attend de vous le couple. Certains veulent du hardcore, d’autres du plus soft…

Quoi qu’il en soit, si vous vous montrez à la hauteur ce soir là, vous aurez toutes les chances d’être invité de nouveau. Et peut-être même d’être conseillé par vos hôtes à d’autres couples libertins organisateurs de soirées pluralité.

Quoi qu’il en soit, ne perdez jamais de vue une chose : les couples organisateurs de gangbang privé sont extrêmement sollicités, quelque soit leur âge ou leur physique. Ne ratez surtout pas le coche.