internet libertinElles s’appellent Lisa, Cathy, Naomi ou Doudou. Elles, ce sont les amatrices exhibitionnistes les plus connues de France, devenues célèbres grâce à un site perso et libertin qui cartonne sur le web. Je suis parti à leur rencontre, pour comprendre leurs motivations.

par Daniel le Libertin

Oui, je l’avoue, il m’arrive régulièrement d’aller sur internet pour regarder du porno. Mais moi, le gonzo et les nanas maquillées sur tout le corps, ça n’est définitivement pas mon truc. J’allais sur certains sites plus ou moins amateurs, mais rien de folichon, à vrai dire. Et puis un soir, dans un club échangiste parisien, ma route a croisé celle de Doudou, une libertine que son mec filmait en pleine orgie.

Doudou amatrice exhib et candauliste

>>> j’ai commencé par quelques photos, puis notre libertinage est devenu plus hardcore (Doudou)

J’ai été posé la question au jeune couple libertin : « nous avons un site personnel, où nous mettons régulièrement nos photos et nos vidéos de sexe », m’a répondu la jeune femme. Le lendemain, je suis allé voir, et je suis tombé sur tout un réseau de libertines exhibitionnistes, avec, chacune, leur site perso. Pour La Vie Libertine, j’ai demandé à chacune d’entre elles de me parler de sa passion pour l’exhib internet.

Et si on s’exhibait sur internet ?

A commencer par Doudou. La jeune femme partage aujourd’hui sa vie entre le Québec et la France, mais son envie de se montrer n’a pas changé : « au début, nous avons fait quelques photos amatrices de moi, puis quelques vidéos de nos soirées libertines, en privé. Un jour, nous avons posté nos réalisations sur un site de partage libertin. la réaction a été incroyable. De là, l’idée nous est venue de créer notre site personnel ». De fil en aiguille, les exhibs de Doudou deviennent de plus en plus hardcore : « notre libertinage s’est développé en même temps que notre site. Au fur et à mesure, je suis devenue la gangbangueuse du net ! ».

Pour Lisa, libertine de Rennes, les choses se sont passées un peu différemment : « avec mon mari, nous avions un trip dominateur et soumise, comme ça, pour s’amuser. Un soir, il a fait venir deux hommes inconnus et m’a filmée pendant qu’ils me baisaient. Puis, il m’a menacée, toujours pour rire, d’envoyer la vidéo sur internet. jJe lui ai répondu chiche. C’est comme ça qu’est né notre site ».

>>> l'exhibition sur internet est devenue comme une drogue pour nous (Lisa)

>>> l’exhibition sur internet est devenue comme une drogue érotique et sexuelle pour nous (Lisa)

Sauf que, pour Lisa et son mari, les choses s’emballent à toute vitesse. Les connections connaissent un développement exponentiel : « tous les jours, il y avait 2 ou 3 fois plus d’internautes, venus des quatre coins du monde. On s’est pris au jeu. On a fait de plus en plus de photos et de vidéos, c’était devenu comme une drogue sexuelle pour nous ! ».

Exhibitionnistes… et libertines !

« De notre côté, l’exhib sur internet, c’était surtout un moyen de faire de nouvelles rencontres, en tout cas au tout début ». Naomi, la jolie quarantaine assurée, n’y va pas par quatre chemins : « nous avons fait des photos de cul pour rencontrer des couples, des nanas et des beaux mecs. Puis tout s’est enchainé. A chaque fois que je faisais une exhibition devant la caméra de mon mec, j’avais envie d’aller plus loin. Jusqu’à ce séjour au Cap d’Agde où tout est parti en grand délire ! ».

Naomi exhibitionnistes libertins

>>> c’est lors de notre séjour au Cap dAgde que c’est vraiment devenu dingue (Naomi)

Après quelques photos et vidéos pour draguer sur internet, Naomi passe à la vitesse supérieure et lance son propre site. Là encore, le succès est au rendez-vous : « c’était dingue, nous avions tous les jours de nouveaux internautes, hommes et femmes, et leurs commentaires me mettaient dans tous mes états ».

Même démarche pour Cathy, exhibitionniste du Var, sauf que son mari et elle ne cherchent pas vraiment des couples : « notre truc, niveau libertinage, ça a toujours été la pluralité masculine. Nous avons fait ce blog perso juste pour trouver sans cesse de nouveaux hommes pour moi. Et éventuellement, d’autres couples aussi candaulistes que nous ». La soixantaine passée, la coquine se lance à corps perdu dans des exhibitions toujours plus osées.

Cathy exhibitionniste hardcore

>>> moi, je veux tout essayer niveau sexe, y compris les expériences vraiment hardcore (Cathy)

« On n’a qu’une vie, alors, moi, j’en profite un maximum. Je veux tout essayer niveau sexe. C’est pour ça que mon site est le plus hardcore des amatrices françaises. Et même si je suis loin d’être un canon comme les autres nanas de notre petite communauté, j’ai aussi beaucoup de fidèles, que je rencontre parfois, quand c’est possible ».