reportages milieu libertinMalgré le temps maussade, les couples amateurs d’exhibition libertine et de dogging sont de sortie. J’ai mené mon enquête pour savoir dans quel type de lieux vous avez le plus de chances de les croiser. Voici les top 5 des lieux favoris des couples exhibitionnistes.

par Selena Krystelillustrations : Indécentes Libertines – photo de couverture : Sophie

Il y a, dans mon entourage libertin, de nombreux couples qui pratiquent régulièrement l’exhibition libertine. Du soft au hard : de la simple mise à l’air, devant des voyeurs, au dogging pur et dur, qui débouche le plus souvent sur un gangbang. Ne connaissant pas bien cette pratique, j’ai demandé, voyant les beaux jours arriver, à ces couples où ils aimaient se rendre pour s’exhiber.

Première surprise : à chacun ses goûts. Selon qu’on cherche à rentrer en contact avec les voyeurs, qu’on apprécie plus ou moins les ambiances glauques ou salaces, on préfère tel ou tel lieu d’exhibition libertine. Facteur essentiel également : la sécurité. Voici donc le top 5 tel que j’ai pu le constituer en interrogeant une vingtaine de couples.

1er : le dogging au sexshop

Seconde surprise : c’est le sexshop qui, haut la main, remporte la quasi totalité des suffrages. Il faut dire que le lieu a beaucoup changé ses dernières années. Fini la boutique glauque et mal fâmée, bienvenue dans le magasin spacieux et éclairé propice même à une exhibition soft. Mes copines libertines qui n’apprécient pas d’être pelotées pendant leur exhib l’affirment : c’est le meilleur lieu, surtout du point de vue de la sécurité.

dogging au sexshop

>>> pour une exhibition libertine soft ou hard, les sexshops sont les lieux préférés des couples

Pour les plus chaudes d’entre elles, le choix se porte vers des sexshops à l’ancienne, avec cabines de visionnage si possible. Le must : des sexshops ont créé des espaces spécialement réservés à l’exhibition libertine, soft ou hard. On y pratique le plus souvent le dogging. Entre boutique et espace de rencontre, le sexshop libertin a sans doute un bel avenir devant lui.

2ème : l’exhibition libertine en pleine nature

Moins surprenant, la bonne vieille exhibition libertine dans la nature est aussi plébiscitée : forêt, clairière, parc public la nuit, les lieux de dogging et d’exhib soft n’ont pas beaucoup changé, finalement. Il y a des coins à voyeurs dans toutes les régions. Petit bémol toutefois : ces lieux ne sont pas forcément les plus prisés pour leur sécurité. Si un voyeur se fait pressant, ça va, s’ils sont plusieurs, ça peut devenir plus compliqué.

« Il faut être clair sur les limites » précise Angie, grande amatrice d’exhibition libertine plus ou moins hard. « En général, les voyeurs se modèrent les uns les autres. On ne risque pas grand chose ». Mouais, admettons. Mais la majorité des couples qui aiment ce genre de lieux dans la nature est plutôt constituée d’adeptes de dogging.

3ème : l’exhib sur la plage naturiste

Autre valeur sûre, été oblige, la majorité des couples adeptes d’exhib fréquente aussi les plages naturistes. Il y a bien entendu l’inénarrable plage du Cap d’Agde, mais aussi des dizaines de plages nudistes clandestines : « il faut éviter les plages naturistes officielles, fréquentées par les familles, mais en tendant l’oreille, on peut découvrir des tas de lieux nudistes en bord de mer, de rivière ou de lac » conseille Angie.

Là encore, comme en forêt, il faut savoir poser les limites. Si on est là pour un simple effeuillage sans contact ou pour un gangbang en plein-air, il faut faire sentir que la règle s’applique à tous les voyeurs. Angie toujours : « personnellement, sur les plages clandestines, j’ai trop peur d’être surprise par les flics. Je me contente de me masturber devant les mateurs, qui n’ont pas le droit de me toucher ».

4ème : le cinéma porno

Pas très loin, a priori, de l’ambiance du sex-shop, le bon vieux cinéma porno ne réunit pourtant que très peu des suffrages des couples exhibitionnistes. Pour Solange, qui s’y montre de temps à autres, les cinés X ont un problème : « c’est soit carrément malsain, puant et crados, soit un peu trop convenu. Il y a le ciné porno à l’ancienne avec son public de déglingués, soit le ciné cruising, où l’exhib est tellement attendue que ça n’est même plus marrant ».

exhib libertine au cinéma porno

>>> certains cinémas X sont malsains, d’autres sont conçus pour la rencontre et l’exhib

Pas du tout de cet avis, Angie défend les salles obscures : « il y a maintenant des cinémas X vraiment bien pour l’exhibition libertine. On y croise même souvent d’autres couples pour coquiner ensemble. » Et il existe effectivement de tels lieux à Paris, à Metz ou encore au Cap d’Agde.

5ème : le parking

Bon dernier (et de loin !) : le parking. Avec un malus pour la version souterraine de la chose. Moi qui croyais que c’était là que se croisaient couples amateurs d’exhibition libertine et voyeurs, me voilà toute déçue. Solange explique : « un parking en extérieur, pourquoi pas. Mais avec les routiers venus de toute l’Europe qui peuvent t’embarquer et se tirer très loin, je flippe un peu. Les parkings souterrains, en ville, ce n’est même pas la peine : trop dangereux pour moi ».

Et l’avis de la belle exhibitionniste est très largement partagé. Le parking, c’est le dernier lieu, d’après les couples que j’ai interrogés, où vous assisterez à une exhibition libertine. « Nous y sommes allés une fois, plus jamais ! » rigole jaune la jolie Angie.