internet libertinAu gré de mes pérégrinations libertines sur le net, je suis tombé sur un site qui m’a bien plu. Une sorte de « Pinterest » des nichons, où les amatrices des régions françaises et du monde entier viennent montrer gratuitement leurs seins, et rien que leurs seins.

une recherche scientifique de Daniel le Libertin

A vrai dire, c’est un webzine concurrent – et néanmoins, j’ai nommé Idées Libertines – qui m’a mis sur la voie. Moi qui suis un dingue des seins, un passionné des nichons, un fou des poitrines, petites ou plus grosses, j’ai été ravi ! Devant moi, là, sur la première page de seins-amatrices.com, s’exposaient des centaines de paires de nibards de filles et de femmes, mûres, de bombes sexuelles et de libertines moins belles.

nichons énormes de libertines

>>> la catégorie seins énormes d’amatrices pour les fétichistes des très grosses poitrines

Je ne savais plus où donner de la tête. Heureusement pour moi, la webmistress du blog, une amatrice qui se fait appeler « Super Nichons » et qui ne veut pas dire où se trouve sa propre contribution, a pensé à tout. Toutes les contributions amatrices sont classées de façon très maline.

Les amatrices de votre région

Premier mode le classement : la région des amatrices. Pour moi, ce sera un coup d’œil vers les nichons de Languedoc-Roussillon, ma région d’origine au cas où, on ne sait jamais, une ancienne collègue ou une voisine aurait eu l’envie de montrer ses seins en ligne.

seins ile-de-france

>>> les amatrices de région parisienne, pour ne donner qu’un exemple de région française

Très émoustillant ! Mais les libertines françaises ne sont pas les seules à avoir contribuer au blog de Super Nichons. Il y a là des amatrices belges, allemandes, anglaises, américaines ou des pays de l’Est. Un tour du monde du nibard, donc, très réjouissant pour un voyeur dans mon genre (dommage que certaines régions du globe ne soient pas encore représentées).

Tous les nichons, toutes les libertines

Mais mieux, les contributions sont aussi classées par taille de seins : les petits, les gros seins, les poitrines moyennes et même les nichons énormes ! Puis les amatrices sont classées par âge, par physique (brunes, blondes, noires, rousses…).

Le plus ? Des catégories un peu moins attendues : suce mes seins, seins éclaboussés, nichons dans la salle de bain. Bref, j’ai facilement passé une heure à me perdre dans toutes ces formidables poitrines, d’où l’idée de vous en parler à mon tour !