reportages milieu libertinC’est un fait reconnu : les libertins et les libertines sont des obsédés sexuels. Pas si sûr, pourtant, quand on interroge les couples échangistes sur leurs motivations à sortir en club. Et si le libertinage avait ses raisons que la libido ignore ?

par Selena Krystelillustrations : Indécentes Libertines

C’est un samedi soir comme les autres dans un sauna échangiste très fréquenté. Mon homme et moi nous trouvons dans le jacuzzi, à proximité immédiate d’un autre couple qui, il faut bien l’avouer, nous plait bien. Une main qui glisse, une autre qui frôle et nous nous retrouvons bien vite dans un coin-câlin, pour quelques galipettes très sensuelles.

Mais on n’est pas des bêtes : c’est l’heure du repas, offert par la maison, et nous nous installons à la même table pour engager une conversation. La discussion porte sur le libertinage, les clubs échangistes du secteur. Quand madame lance : « nous, on va en club pour s’amuser. S’il y a du sexe, c’est un plus, mais ça n’a rien d’obligatoire ».

obsédés sexuels

>>> on sort d’abord en club ou en sauna pour s’amuser, le sexe n’est qu’un plus

Je tombe de ma chaise. Car, pour nous, pas de doute, une soirée dans le milieu libertin sans sexe est une soirée (plus ou moins) ratée. Serions-nous, avec mon chéri, des obsédés sexuels parmi les autres couples libertins ?

No Sex Last Night

Il faut en avoir le cœur net. Dès le lendemain, je me connecte à l’un de nos sites de rencontres coquines et je tchatte avec quelques couples de notre connaissance : « pour vous, une soirée en club échangiste sans sexe, Est-ce forcément une soirée ratée ? ». La réponse est aussi nette que contrastée. Pour les uns, c’est sûr, on ne va pas en club libertin pour faire l’amour « à la Belge » (avec sa femme / son mari). Pour les autres, pas de doute, on sort d’abord pour s’amuser, se détendre et si on trouve chaussure à son pied, on coquine.

50/50. Les couples échangistes ne vont pas tous dans les établissements libertins pour coucher avec d’autres partenaires. pour certains, c’est une socialisation comme les autres, avec la possibilité du sexe à plusieurs en plus. Non, tous les libertins et libertines ne sont pas obsédés sexuels. Je tiens mon scoop !!!

Les obsédés ne sont pas ceux qu’on croit

Voilà, j’allume la télé. Et je tombe sur une émission à la con, avec Ardisson pour principal invité. Et qui dit Ardisson, dit allusions scabreuses à l’échangisme. C’est quand l’animateur le plus chaud du PAF se lance sur le domaine du libertinage que je manque de tomber à nouveau du canapé : « vous savez » dit-il en substance « quand on entre dans un club échangiste, les gens ne sont pas les uns sur les autres, il y a beaucoup de respect et de jeux de séduction ».

Les chroniqueurs le regardent, l’air niais, comme s’il leur avait fait une révélation incroyable. Non, dans un club libertin, tout le monde ne partouze pas avec tout le monde. C’est comme si tous els clichés sur le libertinage leur étaient tombés d’un seul coup sur la tête. Les chroniqueurs se regardent les uns les autres, interdits. Et non, messieurs, les échangistes ne sont peut-être pas les obsédés sexuels que vous croyez.

Oubliez les partouzes où n’importe qui grimpe sur n’importe qui, nous sommes des libertins, pas des pervers. Mais peut-être que vous, oui ?