internet libertinC’est un fait, de plus en plus de couples libertins, toutes tendances confondues, se lancent dans le porno amateur. A partir du site Netechangisme, j’ai cherché à comprendre le comment du pourquoi de cette mode de l’exhibitionnisme online.

par Daniel le Libertin

Pour commencer, entendons-nous bien : la majorité des couples échangistes ou libertins n’a jamais tourné de porno. Ou, en tout cas, ne l’ont-ils pas diffusé. Mais, tout de même, à voir le succès remporté par la rubrique videoscope du site Netechangisme, il semble bien que de nombreux couples, de nombreux hommes et de nombreuses femmes libertines s’adonnent régulièrement au tournage de sextapes, parfois très impudiques.

porno amateur sur Netechangisme

>>> le videoscope de Netech, accessible uniquement aux abonnés, est de plus en plus fourni

J’ai contacté quelques-uns de ces couples, pour comprendre les raisons de cet engouement pour le porno amateur. Et leurs réponses sont aussi diverses que surprenantes. Petite plongée au cœur de l’exhibitionnisme 2.0 des libertins et libertines de France. (rappel : le visionnage des dites vidéos n’est accessible qu’aux membres abonnés à Netech)

S’exhiber pour draguer

La première motivation invoquée par mes interlocuteurs et interlocutrices est simple : on se montre en photos, mais aussi en vidéos, pour draguer. Contrairement à une idée couramment répandue, le libertinage, c’est aussi la séduction.

Et certains couples ont pensé qu’une petite sextape montrerait, à la fois leur physique, mais aussi leur motivation : « quand nous nous sommes inscrits pour la première fois sur un site de rencontres échangistes, nous avons mis quelques photos. Comme le site permettait de poster une vidéo, nous avons tourné un petit film porno soft. Grâce à ça, nous avons fait plein de rencontres. Alors, nous nous sommes pris au jeu et nous sommes allés vers des choses de plus en plus hard, y compris avec d’autres échangistes. »

Une façon aussi de montrer ce qu’on recherche : « notre style de libertinage est plutôt hardcore. En montrant ce que nous faisons, dans l’échangisme comme dans la pluralité masculine, on élimine tous les couples un peu trop soft à notre goût. Depuis que nous avons posté l’une de nos vidéos, nous ne sommes plus abordés que par des libertins qui savent ce qu’ils veulent ! ».

Le plaisir du porno amateur

Après tout, pourquoi pas ? Une petite vidéo X vaut souvent mieux que de longs discours. Mais tout de même : certains couples vont jusqu’à poster plusieurs films X amateurs par mois, ou même par semaine. A quoi bon si c’est juste pour draguer ?

Une libertine me contacte, intriguée par ma recherche : « moi, le fait d’être filmée fait partie intégrante de mon plaisir ! ». Tiens donc, voilà qui est intéressant. Je regarde la fiche de la dame et de son mari : des dizaines de vidéos de gangbangs. Elle poursuit : « la baise, c’est une chose. Mais ce qui me fait jouir le plus, c’est de faire ce genre de film porno amat. Je jouis autant du fait du sexe en lui-même que de celui de me savoir filmée par mon mari ». Une forme de candaulisme 2.0 en somme.

Je m’attaque aux couples qui n’ont posté qu’une vidéo, parfois deux, plus ou moins soft, plus ou moins hard. Je tombe sur Nana, une femme libertine célibataire qui a filmé un de ses strip-teases en webcam : « j’ai adoré faire ça. Je suis là pour rencontrer des couples dont femme bi, surtout, mais j’adore aussi recevoir les commentaires d’hommes en rut. Ça met en valeur, c’est très excitant ».

Moyen de faire des rencontres, plaisir en soi, le porno amateur, chez les couples libertins, reste, je le disais, minoritaire. Ceci étant dit, il est clair que le videoscope de Netechangisme est, jour après jour, de plus en plus fourni.